> Culture, sports et loisirs

Commune d'Alençon

> Musées


Musée des Beaux-arts et de la Dentelle Localiser sur le plan interactif

Cour Carré de la Dentelle 61 000 Alençon Tél. : 02 33 32 40 07 Courriel : musee@ville-alencon.fr - Site Internet : http://www.paysdalencontourisme.fr/musee-beaux-arts-dentelle-alencon_784_fr.html

Le musée occupe une partie de l’ancien collège des Jésuites restauré en 1981. Les collections se sont constituées dans la seconde moitié du XIXe siècle grâce à des donateurs : Chennevières, His De La Salle, Leriche, Jacquette, Noblesse... et à une politique d’acquisitions régulières.

Ce patrimoine a permis la fondation du musée d’Alençon en 1857 par Léon de la Sicotière, sénateur et érudit local.

Trois sections sont à découvrir au sein du musée :

  • • la section consacrée à la dentelle au Point d’Alençon, dont le savoir-faire est inscrit depuis 2010 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco ;
  • • la section beaux-arts du XVe siècle au XXe siècle ;
  • • la section dévolue au Cambodge.

Au rez-de-chaussée
La salle des expositions temporaires permet de présenter une partie des collections non visibles habituellement du public et d'accueillir alternativement selon les années paires et impaires, une grande exposition annuelle dont le thème varie entre la dentelle et les beaux-arts.

Au 1er étage
Consacré aux beaux-arts, le 1er étage comporte deux salles présentant des œuvres du XVIIe au XXe siècle.
À l’ensemble flamand et hollandais du XVIIe (Wyck, Maes, Wouverman) succède l’école française des XVIIe (Allegrain, La Fosse, Blin de Fontenay) et XVIIIe siècles (De Troy, Meynier, Aved, …).
Le XIXe siècle français est réparti entre les deux salles du 1er étage. Dupré, Huet, Schaeffer, David d’Angers évoquent la première moitié du XIXe siècle. La peinture académique de Veyrassat, Laurens, Latouche contraste avec celle des novateurs : Courbet, Fantin-Latour, Boudin, Lacombe de la seconde moitié du XIXe siècle.
Quelques peintres ornais (Giroux, Monanteuil, Léandre, Lacombe, …) et des sculpteurs (Leharivel-Durocher) terminent la visite de la section beaux-arts.


Au 2e étage
À cet étage, levez le voile sur le savoir-faire de la dentelle au Point d’Alençon, dont le savoir-faire est inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO depuis 2010. Développée dès le XVIIe siècle, cette dentelle à l’aiguille est unique par sa finesse, sa pérennité technique et son évolution artistique. Par ailleurs, un film présente la technique du Point d’Alençon, des origines à nos jours.
Les autres grandes dentelles européennes - aiguille, fuseaux, mécanique - ne sont pas oubliées à travers une classification technique, géographique et historique.

La seconde section du 2e étage est consacrée au Cambodge. Ce fonds est dû à la générosité du dernier résident général du Cambodge, Adhémar Leclère (1853-1917), alençonnais d’origine.
L’incroyable diversité des objets collectés par Leclère - objets culturels bouddhiques, témoignages archéologiques, ethnographiques et royaux - permet d'appréhender les différentes composantes de la société cambodgienne de l'époque, avant l’arrivée des Khmers rouges.

Tarifs :
Plein tarif : 4,10 €, Tarif réduit : 3,05 €, Gratuit pour les moins de 26 ans et pour tous le premier dimanche de chaque mois.

Le musée, c’est également une actualité constamment renouvelée et enrichie : expositions temporaires, visites guidées, ateliers pour le jeune public. Laissez-vous surprendre !

Plus de renseignements sur la programmation culturelle et les temps forts du musée : Musée des Beaux-arts et de la Dentelle

Découvrez le site des Amis des Musées, Bibliothèques et Archives d'Alençon et de sa Région (AMBAA)


rechercher

:: Actualité ::

Fête de Noël

Grande roue
Concerts de Noël
Noël solidaire
Marché de Noël
Fééries
Patinoire
Et des animations dans toute la ville