> Environnement et cadre de vie

Commune d'Alençon

> Actualités


Petit tour d’horizon des parcs et jardins d’Alençon

 
 

Parfois nommée "ville nature", Alençon abrite 170 hectares d’espaces verts, 160 000 plantes et plus de 16 000 arbres dont certains remarquables (par exemple, les trois séquoias du parc des Promenades, le gigantesque sophora du parc Joubert, ou encore l’énorme platane près de l’église Saint-Roch).

Répartis sur 33 hectares, les parcs, jardins et squares d’Alençon offrent une diversité exceptionnelle.

Retrouvez les parcs et jardins d'Alençon en photo sur Flickr

Le parc des Promenades et le square de la Sicotière (situé au pied de l’Hôtel de Ville) sont des espaces “à la française”, plutôt travaillés et maîtrisés. À l’opposé, le parc Courbet et le parc urbain de Perseigne, créés dans les années 1980, sont des sites boisés sans rien d’artificiel.

Ancien espace privé légué à la Ville, le parc Joubert est un site bucolique qui abrite une grande variété de faune et flore, tout comme l’Arboretum où la méthode d’entretien laisse à la nature sa libre expression. Citons encore le parc urbain de la Providence, le dernier-né des parcs alençonnais, site remarquable au cœur de la ville.

Tous les projets d’aménagement ou de renouvellement urbain intègrent des éléments paysagers qui font entrer la nature dans la ville, contribuant non seulement à l’attractivité des lieux mais aussi à la préservation de la biodiversité. À l’inverse, d’autres projets ouvrent la ville sur la nature.

Ces opérations sont inscrites dans le « 31, Le Grand Projet ».



rechercher

:: Actualité ::

Petit tour d’horizon des parcs et jardins d’Alençon

 
 

Parfois nommée "ville nature", Alençon abrite 170 hectares d’espaces verts, 160 000 plantes et plus de 16 000 arbres dont certains remarquables (par exemple, les trois séquoias du parc des Promenades, le gigantesque sophora du parc Joubert, ou encore l’énorme platane près de l’église Saint-Roch).